top of page
  • Photo du rédacteurJedidja Kabore

Guide pratique : Comment déclarer ses impôts au Canada ?

Dernière mise à jour : 13 mars

La saison des impôts approche au Canada, et il est temps pour les contribuables de se pencher sur la déclaration de leurs revenus. Comprendre le processus de déclaration des impôts est essentiel pour éviter des retards inutiles et maximiser les déductions auxquelles vous pourriez avoir droit. Dans cet article, nous allons passer en revue quelques étapes clés pour vous aider à naviguer avec succès à travers ce processus crucial.



.

Avec ce guide détaillé, découvrez comment déclarer vos revenus de manière efficace et maximiser les avantages fiscaux qui s'offrent à vous. Préparez-vous à maîtriser les subtilités du système fiscal canadien pour une déclaration en toute confiance et sans stress.


Conseil 1 : Dates limites et obligations

La première étape pour tout contribuable est de connaître les dates limites de déclaration des impôts au Québec. Généralement, la date limite pour produire votre déclaration de revenus est le 30 avril de chaque année. Il est crucial de respecter cette échéance pour éviter des pénalités. Si vous êtes en retard, assurez-vous de produire votre déclaration le plus tôt possible afin de minimiser les conséquences financières.


  • 19 février 2024 : Le premier jour pour produire vos déclarations de revenus en ligne

  • 30 avril 2024 : Date limite pour envoyer votre déclaration de revenus

  • 15 juin 2024 : Date limite pour envoyer votre déclaration de revenus si vous ou votre époux ou conjoint de fait êtes travailleur autonome

  • 30 avril 2024 : Date limite pour payer vos impôts



Conseil 2 : Rassemblez vos documents

Avant de commencer, assurez-vous d'avoir tous les documents nécessaires à portée de main. Cela implique des documents tel que :


  • Les avis de cotisation du provincial et du fédéral de l’année antérieure (cela ne concerne pas les nouveaux arrivants mais cela vous concerne lors de votre 2e déclaration de revenus).

  • Les rapports d’impôts du provincial et du fédéral de l’année antérieure (cela ne concerne pas les nouveaux arrivants mais cela vous concerne lors de votre 2e déclaration de revenus).

  • Un spécimen de chèque pour recevoir les éventuels remboursements.

  • Le revenu d’emploi : le T4 (partout au Canada, y compris au Québec) et le relevé 1 (Québec seulement). Le T4 récapitule les sommes qui vous ont été versées et les taxes que vous avez payées à la source.

  • Si concerné, les revenus de placements : : T3, T5, T4A, T5008 ou État des gains / pertes, etc.

  • Si concerné, les bourses d’études : T4A.

  • Si concerné, la retraite publique : Sécurité vieillesse : T4A (OAS) ET RRQ : T4A (P).

  • Si concerné, assurance emploi (chômage) : Relevé T4E.

  • Si concerné, RQAP Régime Québécois d’Assurance Parentale : Relevé T4E.

  • Si concerné, CSST, SAAQ, aide sociale : Relevé 5 ou T5007.

  • Si concerné (travailleur autonome) : revenus et dépenses.

  • Si concerné, les dépenses d’emploi : TP-64.3+T2200 (seulement si vous avez des dépenses admissibles).

  • Si concerné, dépenses d’emploi (vous devez envoyer une liste de dépenses).

  • Si concerné, revenu locatif (revenus et dépenses).

  • Si concerné, T1135 si vous avez plus de 100 000 $ de biens à l’étranger (ce n’est pas obligatoire pour la première année au Canada).

  • Si concerné, arrivée ou départ durant l’année (préciser les revenus gagnés jusqu’à votre arrivée au Canada).

  • Si concerné, vente de résidence principale.


Déductions, si concerné :


  • REER : reçus officiels (1er mars à 31 décembre).

  • REER : reçus officiels (60 premiers jours de l’année).

  • Frais de scolarité : Relevé 8/T2202A.

  • Intérêts payés sur prêts étudiants : Relevé de la banque ou de la caisse.

  • Votre preuve de paiement de primes d’assurance santé (type Globe PVT) : pour un PVT de deux ans, vous pouvez déclarer le montant total de votre assurance la première année (et rien la suivante) ou déclarer la moitié sur chacune des deux déclarations de revenus.

  • Frais médicaux non remboursés par votre assurance.

  • Frais de déménagement (uniquement si vous vous êtes rapproché de 40 km ou plus de votre lieu de travail/étude).

  • Dernier talon de paie de l’année pour chaque emploi (si régime privé d’assurances).

  • Dons de charité et/ou contributions politiques.

  • Cotisations syndicales ou professionnelles (si autres que sur T4).

  • Acomptes provisionnels : documents officiels du gouvernement.

  • Crédit pour maintien à domicile (si vous avez 70 ans ou plus).

  • Crédit de solidarité : Relevé 31 (si locataire) ou numéro de matricule municipal (si propriétaire).

  • Frais de garde d’enfants : RL-24 : Non subventionnée ou commission scolaire. RL-30 Subventionnée Crédits de garde anticipés : Relevé 19. Prestation Universelle pour Garde d’Enfant (PUGE) : Feuillet RC62 (2016 et moins). Programmes d’activités physiques des enfants et activités artistiques.



Conseil 3 : Faire appel à un prestataire de services fiscaux

Pour ceux qui préfèrent une approche plus personnalisée, faire appel à un prestataire de services fiscaux peut être une option judicieuse. Les professionnels de la fiscalité peuvent vous aider à naviguer à travers les complexités de la déclaration des impôts, s'assurant que toutes les déductions possibles sont prises en compte, et que votre déclaration est exacte et conforme aux lois fiscales en vigueur.


Conseil 4 : Si vous décidez de remplir la déclaration choisissez la méthode de déclaration

Au Québec, vous avez deux options principales pour déclarer vos impôts : en ligne ou sur papier. La méthode en ligne est généralement plus rapide et plus pratique, mais si vous préférez utiliser la version papier, assurez-vous d'obtenir les formulaires appropriés du site web de Revenu Québec ou en les demandant à un bureau de Postes Canada.


Conseil 5 : Accédez à votre compte Revenu Québec

Votre dernier conseil doit mener à la conclusion de votre post. Par exemple : « Enfin, connaître les bases du référencement peut être un vrai atout pour faire fonctionner votre blog. Vous pouvez en savoir plus sur le référencement en consultant notre guide ». Et pensez à ajouter le lien vers votre guide à cet endroit.


Conseil 6 : Remplissez votre déclaration de revenus

Que vous choisissiez la méthode en ligne ou sur papier, vous devrez fournir des informations détaillées sur vos revenus, vos déductions et vos crédits d'impôt. Assurez-vous de remplir chaque section avec précision et de vérifier attentivement vos calculs.


Conseil 7 : Vérifiez votre déclaration

Avant de soumettre votre déclaration, prenez le temps de la vérifier attentivement pour vous assurer qu'elle est exacte et complète. Vérifiez que vous avez inclus tous les revenus, déductions et crédits d'impôt pertinents, et assurez-vous que vos calculs sont exacts.


Conseil 8 : Soumettez votre déclaration

Une fois que vous êtes satisfait de votre déclaration, il est temps de la soumettre. Si vous utilisez la méthode en ligne, vous pourrez le faire directement à partir de votre compte Revenu Québec. Si vous choisissez la version papier, assurez-vous de signer et de dater votre déclaration avant de l'envoyer par la poste.


Conseil 9 : Payez vos impôts (si nécessaire)

Si vous devez de l'argent au gouvernement, assurez-vous de payer vos impôts avant la date d'échéance. Vous pouvez le faire en ligne en utilisant votre compte bancaire, par chèque ou en visitant un bureau de Revenu Québec.


Conseil 10 : Le suivi de votre remboursement

Si vous avez droit à un remboursement, il peut être judicieux de suivre son statut en ligne. Le gouvernement du Québec propose un service en ligne qui vous permet de vérifier l'état de votre remboursement, vous donnant ainsi une idée du moment où vous pouvez vous attendre à recevoir vos fonds.


Conseil 11 : Conservez vos documents

Une fois votre déclaration soumise, assurez-vous de conserver tous les documents pertinents en cas de besoin ultérieur. Cela inclut une copie de votre déclaration de revenus, ainsi que tous les reçus et justificatifs de dépenses.

En conclusion, la déclaration des impôts au Québec peut sembler complexe, mais avec une préparation adéquate, elle peut être gérée avec facilité. En comprenant les dates limites, en choisissant la méthode qui vous convient le mieux, en rassemblant tous les documents nécessaires, en maximisant les déductions, et en vérifiant attentivement votre déclaration, vous pouvez naviguer avec succès à travers ce processus annuel, que ce soit en le faisant vous-même ou en faisant appel à un professionnel de la fiscalité.


C'est ainsi que se conclut notre plongée dans l'univers des déclarations d'impôts au Canada. En suivant ces conseils pratiques, vous avez maintenant les clés pour aborder sereinement ce processus annuel et en tirer le meilleur parti. N'oubliez pas que la compréhension des nuances fiscales peut non seulement vous aider à remplir correctement vos obligations, mais aussi à optimiser vos déductions et crédits d'impôt. En somme, en investissant un peu de temps et d'effort dans la compréhension du système fiscal canadien, vous pouvez alléger le fardeau fiscal et vous assurer que chaque dollar compte. Bonne déclaration d'impôts !

128 vues0 commentaire

Comments


bottom of page