• Laura Dupont

DR Recrutement : Chauffeur US avec un parcours atypique c'est possible ?

Mis à jour : il y a un jour

Nous sommes allés rencontrer Frederic Legeay chauffeur français de 47 ans, installé dans la ville de Québec, depuis 1 an. Arrivé pendant la pandémie en mars 2020, et actuellement chauffeur US dans une de nos compagnies partenaire il nous raconte son histoire.


Frederic, est un amoureux de la route, il aime rouler et demande toujours à son entreprise d’en faire plus, de faire plus de kilomètres. Il est devenu en peu de temps l’un des chauffeurs de l’entreprise qui roule le plus et un de leurs meilleurs éléments.


Son parcours

Le déménagement de Fréderic Legeay au Canada n’a rien d’un hasard. L’histoire de son immigration remonte à ses 13 ans. En effet, il y est venu faire une colonie de vacance.


Ayant remarqué que le métier de pâtissier était très en demande, dès son retour en France, il a alors entamé ses études de pâtisserie. Peut après cela, il s’est engagé dans l’armé ou il est parti quelques temps en Afrique, pour revenir plus tard au métier de pâtissier dans son pays.


Cependant, en voyant son père, qui était alors chauffeur routier à cette époque l’envie de conduire des poids lourds lui vient à l’idée. Il diversifiera ses expériences dans le domaine en prenant de l’expériences dans les engins de BTP (conducteur d’engins de chantier), en SPL, en PL, en conducteur événementiel et également en sport mécanique.


Comment avez-vous obtenu votre poste au Canada ?

« Je pense que ce n’est pas un hasard, la vie fait bien les choses J’avais depuis 2013 envie de retourner au Canada, et j’ai aperçu une publication sur Facebook de l’agence de recrutement, DR Recrutement International. J’ai tout de suite tenté ma chance malgré mon parcours atypique »

La candidature de Frederic a alors été présentée à l’entreprise qui l’accueille aujourd’hui. Son profil et son attitude ont marqué les esprits, et il sera alors recruté dans une des plus grandes entreprises de transport à Québec. Il deviendra chauffeur US au Canada.


Quel est ton permis de travail ? La procédure est longue ?

Un permis de travail fermé avec EIMT (étude d’impact sur le marché). C’est une procédure longue, couteuse pour l’employeur, et complexe. « J’ai par chance trouvé mon emploi au travers de l’agence de recrutement et d’immigration DR Recrutement International, qui ont pris en charge toutes les démarches d’immigration pour l’employeur et moi-même. Un net soulagement quant à la charge de travail et les possibles risques d’erreur ».

Les délais sont très variables pour les EIMT en fonction de chaque profession. Auparavant il n’était pas nécessaire de faire autant de démarches avant l’arrivée des candidats. La Covid-19 ayant un peu chamboulé l’ensemble du processus, on pourrait dire qu’il faut compter 6 à 8 mois pour un français pour arriver au Canada sous un permis fermé avec EIMT en tant que chauffeur routier. Cette donnée est à prendre en compte pour aujourd’hui seulement et sera sujette à changements et variations fréquemment. De plus il faut prendre en considération que chaque dossier est unique et que cela fait varier inévitablement les délais de traitement.


Ton métier c’est quoi ?

« Je suis chauffeur routier US. Je réalise donc des trajets entre Québec et la côte est des États-Unis principalement. Notre horaire varie du dimanche au jeudi avec 2 voyages par semaine. Cependant étant un passionné de la route et n’ayant aucune attache particulière, j’ai demandé pour rouler d’avantage et réaliser mes 36h de repos obligatoires dans mon camion sur la route ».

Une méthode qui ne plait pas à tout le monde, mais qui ravi Frédéric, qui vit un rêve éveillé au Canada depuis maintenant un an.


Le métier de chauffeur à ses avantages et ses inconvénients, comme tout métier. Pour sa part Frédéric fait un métier de passion et ne compte pas les heures passées derrières son volant.


Et le permis de conduire poids lourd ?

Il faut noter que en arrivant au Québec, les permis poids lourd validés en France ou ailleurs dans le monde sont à revalider au Canada. En quelques étapes cela peut être réalisé.

« Pensez à bien réviser, travailler et réapprendre, c’est un système différent et rester sur nos acquis nous mènerait à rater notre équivalence… ».

Le passage de l’équivalence poids lourd au Canada se traduit par le passage de 2 examens théoriques à la SAAQ, un examen médical obligatoire, une période d’apprenti de 30 jours où de la formation est mise en place en entreprise ou sur le site de formation de routier, et 2 examens finaux pour obtenir le classe 1.


A noter que, les coûts de cette équivalence est gratuite pour les personnes de nationalité française, ce qui a nettement facilité les choses pour Frederic. Les autres nationalités ont des droits d’études à payer.


Comment s’est passé le processus et ton intégration ?

Fréderic Legeay en garde un très bon souvenir malgré son arrivée en pleine pandémie. Un processus fluide, coordonné par DR Recrutement International. De plus son arrivée au Canada a pu se faire en douceur, ayant trouvé un logement très rapidement lors de ses démarches d’Immigration. De plus, il a reçu de l’aide et un accueil très chaleureux de la part de l’entreprise qui l’accueille actuellement.

Tous les RDV pour Frederic était organisé afin que son intégration et sa formation de chauffeur poids lourd se passe dans les meilleures conditions. La pandémie a forcé a faire quelques ajustement notamment au niveau de l’école et des bureaux pour lesquels les RDV ne se faisaient plus en présentiels. Cependant, il a obtenu sa classe 1 sans tarder, et a pu partir parcourir les routes canadiennes et américaines aussi rapidement qu’il le souhaitait.


Un conseil pour les futurs immigrants ?

« Vivez vos rêves, voyez grand, n’ayez pas peur »

Frederic, malgré son parcours atypique a su se faire une place au sein de la société québécoise grâce à une entreprise qui a su lui faire confiance en le rencontrant uniquement par visioconférence. Tout est possible ! Et si c’était votre tour à présent ?



194 vues1 commentaire