• Laura Dupont

DR Recrutement : Malgache et préposé aux bénéficaires au Québec.

Nous avons été à la rencontre de Andy, Malgaches et préposé aux bénéficiaires au Québec depuis janvier dernier. Il nous parle de son recrutement et de son immigration.


Votre métier à Madagascar, avant de venir?

Madagascar, j’étais infirmier généraliste étant chef de poste d’un centre de santé de base en périphérie de la capitale.


Êtes-vous venu seul ou en famille ?

Je suis venu avec ma “blonde” comme les québécois disent. On a postulé ensemble et furent recrutés au même moment.


Pourquoi avez-vous été attiré par le Canada ?

Venir à l’étranger était toujours l’une des rêves le plus fou que je voulais vivre dans ma vie, de pourvoir vivre et adopter d’autre culture que le mien mais surtout vivre des aventures, faire face à différents défis.


Malgré le froid (-40°), le chaud (38°), Canada reste toujours le pays le plus beau du monde, surtout au Québec, où reigne la sécurité, environnement propre, paysage adorable (juste voir les feuilles multicolores vous donnent l’impression de vivre dans le bonheur), des habitants disciplinés, gentils, profitant de la vie, un pays bien conditionné.


Je me suis dis, il y a un moment que je parviendrais à visiter ou habiter au Canada. Et voila, mon rêve est devenu réalité.


Qu'avez vous ressenti pendant ce processus d'immigration ?

Attendre l’appel du responsable après avoir postulé était déjà une grande émotion non contrôlée [ Hahaha ] . Une fois retenu après l’entrevue, une grande aventure commence.


Le processus d’immigration était le moment le plus long dans ma vie, en plus de la situation de COVID dans le monde qui a changé et a fait effet sur la préparation des dossiers d’immigration.


Attendre les réponses (les courriels, je regardais presque toutes les minutes ma boite mail, à toutes les étapes du processus. Cela entraine de la peur, de l'angoisse mais aussi du bonheur tout au long du processus.


Heureusement, l’équipe de DR Recrutement ,dont je remercie totalement du fond du cœur, était toujours là, même aujourd'hui DR Recrutement est toujours là. L’équipe nous a aidé, soutenu, devant les problèmes, même personnel, la peur, etc. L’équipe nous accompagnait tout au long du procédure jusqu'à ce qu' on touche la terre des canadiens, Merci DR Recrutement


Comment se passe votre intégration et nouvelle vie au Canada ?

On était arrivé au Québec en plein hiver, donc on a déjà passé notre premier défis de vivre le froid au Québec, ce qui fait peur à tout le monde mais c’était le “FUN” de pouvoir vivre une nouvelle saison totalement contraire a celle de notre pays.


L’intégration était facile car les gens d’ici sont très accueillants et gentils, on nous a chaleureusement accueilli, et installé. Une fois sorti de la quarantaine, j’ai remarqué que les gens d’ici profitent de chaque seconde, de chaque minute de leur temps. Il prennent le temps de jouir de la vie devant eux, malgré le travail, les études, ils savent savourer la vie en faisant toute sorte d’activités. Il y a juste le langage qui est diffèrent mais on apprend et on s’intègre petit à petit.


En un mot, au Québec, on se sent en sécurité.

Comment se passe votre travail ?

Ca n’a pas été difficile de s’intégrer dans le travail, on nous a bien accueilli. En plus le Domaine St Dominique, nous a bien accompagné et a donné toutes les formations nécessaires au travail. Nous travaillons avec des personnes d'origines différentes (Africains, Européens, Américains…). Ce qui m'a touché le plus au travail, c’est la relation entre le directeur et les employés, il n’y a jamais de distance, on se comporte comme une grande famille qui s’entraide pour réaliser les tâches tous ensemble.


Le premier contact avec les résidents était un peu difficile car nous sommes nouveaux. Au fil du temps, les résidents tiennent vraiment à nous. Je trouve cette relation incroyable.


Comment voyez vous la suite ?

On compte rester ici au Canada. Dans un même temps, on prévoit d'aider nos famille et notre pays de naissance avec un apport pour le développement et autres aspects du pays.


D’ici 5 ans, je me vois “Résident permanent” et marié… . Sérieusement, j’aimerai étudier encore et pouvoir évoluer, mais j’ai tout le temps pour découvrir et je me laisse trouver ma voix.


Avez-vous une anecdote ?

L’histoire qui m’a marqué le plus c’est quand j’ai fais une infraction au code de le route, j’oublierai jamais ce moment . Les codes de la route ne sont pas du tout les mêmes entre le Québec et Madagascar. C’était le lendemain du jour ou j’ai acheté mon auto, où j’ai dépassé un bus scolaire qui a activé ses clignotants et son panneau d’arrêt. La police était derrière moi, je savais pas que c’était moi alors j’ai improvisé et je me suis garé dans un parking d’épicerie mais étonné, la police me suivait encore, [ oulalah ] , il a expliqué la situation, de l’infraction que je ne savais même pas, suivi du papier de contravention. J’avais peur au fond mais je ris quand je pense à cette histoire, C’est la première fois, comme si j’étais dans un film ! Heureusement la sécurité routière a étudié mon dossier et a annulé toutes les pénalisations liées à l’infraction.


La plus grande différence culturelle selon vous ?

Selon moi, le Québec, c'est une importante mixité culturelle mêlée à un fort sentiment d'identité, ce qui rend le Québec diffèrent de tous les autres pays. La langue, la vie sociale (courtoisie), l’organisation, le climat, etc. Toutes ces choses font Québec un pays riche.