• DR Recrutement International

Vérifier le droit d'exercer d'une agence en recrutement international

Les points à vérifier avant de se lancer avec une agence de recrutement international


Savez-vous qu’une agence de recrutement de travailleurs étrangers temporaires doit obligatoirement détenir un permis délivré par la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ? Et ce permis doit être détenu dès lors que l’agence commence à exercer son activité. De plus, cette dernière devra renouveler son permis chaque année afin de pouvoir poursuivre son activité.


Chez DR Recrutement International, nous possédons un permis d’exercice à jour. Vous pourrez le retrouver au bas de cet article. Notre rôle en tant qu’agence est de recruter des travailleurs étrangers et de les accompagner dans le processus d’immigration au Québec en collaboration avec des employeurs québécois.


Malheureusement, nous sommes témoins bien trop fréquemment de candidats ayant été confrontés à des arnaques dans le milieu du recrutement international. Effectivement, un grand nombre de “fausses agences” rodent sur le web et proposent des services frauduleux durant lesquels ils facturent des sommes d’argent importantes aux candidats. Il faut être excessivement vigilants à ces arnaques.


Voici trois éléments que vous devez absolument vérifier avant de vous lancer en immigration avec une agence :


  1. Le permis d’agence auprès de la CNESST

  2. La légitimité de l’avocat au dossier auprès du Barreau du Québec

  3. La pertinence des coûts facturés par l’agence


Comment être sûr de pouvoir faire confiance à une agence de recrutement ?

1. Le permis d’agence à la CNESST


Les agences doivent payer un droit d’exercice auprès de la CNESST afin d’obtenir un permis leur autorisant d’exercer leur activité. Toutes les agences officielles sont répertoriées sur le site de la CNESST et il vous est possible de rechercher une agence, par région ou bien par le nom de celle-ci.


Pour découvrir les agences titulaires d’un permis, cliquez sur ce lien.


2. Le droit d’exercice de votre avocat


Au Québec, la profession d’avocat est extrêmement règlementée. Vous pouvez rechercher le nom de l’avocat qui aura la charge de votre dossier d’immigration et ainsi avoir la confirmation de son statut et de son droit d’exercice.


Pour valider les informations, vous avez simplement à vous rendre sur le site du Barreau de Québec ou encore sur l’AQAADIi (Association Québécoise des Avocats et Avocates en Droit de l’Immigration).


Vérifier que les informations de contact sont bien les mêmes que celles qui vous ont été données (nom, numéro de téléphone et adresse courriel).


3. Les coûts qui vous sont facturés par l’agence


Dans le cadre d’une embauche au Québec, les coûts qui peuvent vous être facturés correspondent :

  • aux frais gouvernementaux associés à votre demande de permis de travail ou de permis d’études ;

  • dans certains cas, à des honoraires de consultation juridique pour la vérification de la viabilité de votre projet (on parle ici de quelques centaines de dollars), dans le cas par exemple d’une résidence permanente ;

  • dans certains cas, aux frais associés à l’immigration de vos proches (fiches visiteurs, visa pour conjoint ou enfants).


Vous pouvez vous tenir informés et vérifier les montants des frais gouvernementaux sur les sites suivants :

  • Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (via ce lien).

  • Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (via ce lien).



Voici notre permis d’agence à jour.







170 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout